Qu'est-ce qu'un certificat d'authenticité?

Lorsque vous achetez une œuvre d’art il est important de vous assurer qu’il s’agit bien d’une œuvre créée par l’artiste lui-même. En plus de la signature de l’œuvre qui garantit que l’artiste en est l’auteur, elle doit être accompagnée d’un certificat, sorte de carte d’identité qui la suivra toute sa vie et qui atteste de son authenticité.

 

Seul le décret du 3 mars 1981 sur la répression des fraudes en matière d’œuvres d’art suggère ce que devrait contenir un document délivré à un acquéreur certifiant une œuvre d’art ou un objet de collection « quant à la nature, la composition, l’origine et l’ancienneté de la chose vendue ».

Dans la pratique cette déclaration contient les éléments descriptifs de l’œuvre incluant sa date de création, le nom de l’artiste et est datée et signée par lui ou par la personne habilitée à le représenter.

 

En ce qui concerne le domaine de la sculpture, si une œuvre est présentée comme unique, originale (8 exemplaires de 1/8 à 8/8  + 4 épreuves d’artiste de I/IV à IV/IV) ou multiple (ex : 1/125 à 125/125), cela devra être reporté sur le certificat. Si un surmoulage a été effectué ou s’il s’agit d’une copie, il doit être mentionné qu’il s’agit d’une reproduction.

 

Ce certificat, adossé à l’œuvre, à un rôle important quant à son appréciation future.

 

Pour ma part, je suis le seul autorisé (par moi-même!) à éditer et signer mes certificats lorsque je remets une sculpture à un acquéreur. La facture émise à la même date que le certificat est un gage supplémentaire d’authenticité et permet une indemnisation en cas de vol ou de perte de l’œuvre.

 

Inscription à la newsletter I Livre d'or